Baie d'Halong

La baie reste toujours charmante à n’importe quel moment.

Go to Blogger edit html and find these sentences.Now replace these sentences with your own descriptions.

This is default featured slide 4 title

Go to Blogger edit html and find these sentences.Now replace these sentences with your own descriptions.

This is default featured slide 5 title

Go to Blogger edit html and find these sentences.Now replace these sentences with your own descriptions.

mardi 20 août 2013

Etre pêcheur pendant un jour à Halong

Aujourd’hui on vous propose une petite sortie en mer au coeur de la baie de Halong. Au programme donc, découverte des beaux paysages tout en participant à la vie quotidienne des pêcheurs.


On quitte le port au petit matin du port de Bai Chay, direction Bai Tu Long. Le bateau  nous emmène à travers des îlots aux formes multiples. Les habitants les baptisent d’ailleurs suivant leur apparence... Hon Am (théière) ou Hon Mat Quy (visage du diable). A bord de notre embarcation, les touristes sont impatients d’entendre les explications de Do Thi Thu Hien, directrice de l’agence de voyage Datmo Travel qui propose le circuit « Etre pêcheur pendant un jour ». « C’est un circuit au plus près de la vie locale, dit-elle. En participant, les visiteurs peuvent admirer les beaux paysages de la baie de Halong tout en découvrant le quotidien des autochtones : pêcher, naviguer sur une barque en bambou, et ils peuvent visiter une maison flottante... »


Après 4 heures en bateau, nous arrivons à Vung Vieng. Situé à 24 km de la terre ferme, ce petit hameau dégage une ambiance calme. Peuplé de 160 habitants, il possède tout du village de pêche traditionnel de Halong. C’est pour cette raison qu’il est devenu une escale obligée dans les circuits de plusieurs agences de voyages, selon Dinh Minh Hang, cheffe du village. « Nous avons collaboré avec les agences de voyage pour aider les villageois à faire du tourisme, dit Hang. Tout le monde doit pouvoir profiter de ce patrimoine merveilleux, et être conscient de sa fragilité. »

A présent, on se sépare en petits groupes. Chacun embarque sur un sampan sans oublier le nécessaire gillet de sauvetage. Après quelques propulsions de pagaie, nous arrivons dans un endroit où les poissons regorgent, soit-disant. Première leçon, lancement du filet de pêche, et d’emblée, cela semble moins facile que cela n’en a l’air !  Il faut même une certaine habileté, au risque de passer sa journée à démêler les noeuds... Après cette première étape, les pêcheurs laissent flotter le filet tout en battant l’eau pour attirer les poissons.


Midi approche déjà et une certaine fatigue se fait sentir, on retire le filet pour constater le butin. Et là ... ô joie, c’est notre jour de chance, il y a plein de poissons dans le filet ! On trie poissons et coquillages ; et pas de soucis, les pêcheurs sont toujours là pour donner un petit coup de main. La joie se lit sur les visages. « La pêche a été bonne. On a capturé beaucoup de poissons. Mais cela demande une bonne dose de savoir-faire ! », s’exclame Tran Minh Ha, un touriste.


Vous l’aurez deviné, au menu ... des fruits de mer bien frais délicieusement préparés par les femmes des pêcheurs ; un repas simple, mais quelle saveur !.
Etre pêcheur pendant un seul jour, oui, on valide ! On repart joyeux de cette journée avec cet amer constat toutefois : un jour, ça passe vraiment trop vite! (VOV)